Yema : la renaissance d’une marque emblématique

Minute Montre s’est rendu au siège de Yema, marque ancrée dans le patrimoine Français depuis sa création en 1948.

Une belle occasion pour s’entretenir avec William Germain, directeur de marque, et découvrir les nouvelles collections.

Yema, une marque Française historique

C’est au cœur de Morteau et à quelques kilomètres de la Chaux-De-Fonds que se situe le siège de la marque Yema. Cette région surnommée le pays horloger est le cœur névralgique de l’horlogerie Française. Dès le 18ème siècle, les paysans fabriquaient en période hivernale des pièces de montres pour les marchands Français et Suisse. En 1954, le Haut Doubs compte plus de 150 fabricants d’horlogerie et de pièces détachées. Cette industrie a connu une crise sans précédent avec l’apparition des montres à quartz dans les années 1970. Depuis les années 2000, nous avons pu assister au retour et la création de nombreuses marques de montres Françaises. Peut-on assister au renouveau de l’industrie horlogère de cette région ? Si l’idée pouvait prêter à sourire il y a quelques temps, la tendance semble se confirmer.

Entretien avec William Germain

 

Bonjour William, pouvez-vous nous présenter votre parcours en quelques mots ?

Je suis William Germain, directeur de marque pour Yema. J’ai pris cette fonction il y a un petit peu plus d’un an et demi. Avant même d’avoir intégré le groupe Ambre, j’étais un amateur et collectionneur de montres. Plus jeune, J’ai commencé à m’intéresser à l’histoire de la marque en découvrant la Superman avec index ronds. C’est une montre qui m’a sauté aux yeux et depuis je n’ai cessé de m’intéresser à la marque.

Yema Superman 53.00.16
Yema Superman ref.53.00.16 / Crédit photo : yema.com

Yema est une marque Française et cela a été un facteur d’attirance supplémentaire à mes yeux. Il faut savoir que Yema possède une histoire très riche dans le monde de l’horlogerie, ainsi que de nombreux modèles emblématiques. Yema a produit des montres avec un design très particulier qui possèdent un charme fou et sont très distinctives.

Découvrir ces modèles en détail a fait de moi un amoureux et un passionné de la marque.  De fil en aiguille, j’ai été amené à rencontrer Pascal Bole et Frank Minost, les présidents du groupe horloger, et leur volonté était de s’appuyer sur un passionné pour développer la stratégie de Yema, je n’ai pas hésité.

 

Pouvez-vous nous en dire plus sur l’histoire de Yema ?

Henry Louis Belmont
Henry Louis Belmont / Crédit photo : yema.com

Yema est un groupe horloger Français créé en 1948 par Mr Belmont à Besançon. C’est une marque qui a connu des heures de gloire jusqu’à l’arrivée du quartz. Elle a été le plus grand exportateur de montres Françaises pendant trois années de suite. A l’époque, LIP et Yema étaient les deux grands acteurs Français sur le marché de l’horlogerie.  C’est pour cela que l’on trouve encore des montres de ces deux marques sur le marché de l’occasion.

Les Yema d’occasion ont gardé une côte très importante, et sont recherchées par les collectionneurs. Il a y eu de nombreuses déclinaisons de cadrans pour chaque modèle emblématique de la marque. L’arrivée du quartz dans les années 1970 a été difficile pour Yema, comme pour de nombreuses autres maisons horlogères. La marque a été rachetée plusieurs fois par différents groupes jusqu’à son arrivée dans les mains du groupe Ambre en 2009. Ce dernier possède aussi la marque Yonger&Bresson, et exerce d’autres activités liées au domaine de l’horlogerie.

 

Quelle est votre stratégie actuelle ?

Il y a eu une véritable prise de conscience il y a deux ans et la stratégie est de remettre Yema sur le devant de la scène en produisant des montres de qualité, assemblées en France avec nos propres horlogers.

Atelier Yema
Contrôle qualité, Atelier de Yema

Le design et la conception des modèles sont réalisés à Morteau. L’assemblage a lieu entièrement dans nos ateliers : mouvements, aiguilles, cadrans, boîtiers etc. Les montres sont réglées et contrôlées sur place.  Malheureusement le savoir-faire n’est plus présent en France pour la fabrication des pièces. Nous essayons au maximum de faire travailler les artisans Français, comme nos bracelets qui sont réalisés par une manufacture à Besançon.

Produire en France est un gage de qualité mais reste très onéreux. Nous devons forcément faire un arbitrage pour maintenir nos montres dans une gamme de prix située entre 800 et 2800 euros sur nos modèles automatiques. Nos fournisseurs se situent en France, en Suisse et dans certains pays Asiatiques.

Réglage mouvement Ambre MBP 1000
Réglage mouvement Ambre MBP 1000, Atelier de Yema

A la différence de ce que l’on pouvait faire à l’époque où Yema proposait aussi bien des montres classiques que techniques, nous souhaitons travailler uniquement sur la partie toolwatch. L’ADN de la marque est centré autour de cinq activités : la plongée, les sports de voile, la course automobile,  l’aviation, et la conquête spatiale.  Yema est positionné dans l’entrée de gamme des montres automatiques de luxe, au même niveau que des marques comme  Oris, Alpina ou Hamilton.

Au niveau de la distribution, nous allons nous appuyer de plus en plus sur notre site internet marchand. Le marché de la montre traverse une période de changements importants. Les petits horlogers font face à de nombreuses difficultés. Nous essayons de rester présents chez les horlogers les plus importants. Les montres Yema sont distribuées dans une cinquantaine de boutiques et cela nous convient pour le moment.

 

Quelles sont les nouveautés pour 2018 ?

2018 est une année très importante pour nous puisque nous  lançons la collection Héritage. Elle est composée de quatre modèles historiques réédités au plus près des modèles d’époque. Pour ce faire, nous avons racheté les anciens modèles et nous les avons fait entièrement redessiner en 3D.

La collection Héritage a été réalisée avec les mêmes bases, les mêmes cotes et en respectant tout ce qui avait été fait à l’époque. Sur l’ensemble de la collection, nous avons souhaités conserver l’ancien logo de la marque pour un côté encore un petit peu plus vintage.

mouvement Ambre MBP 1000
Mouvement Ambre MBP 1000, Atelier de Yema

Les anciens modèles étaient équipés de mouvements France Ebauche, et parfois d’ETA souvent mécanique à remontage manuel. Pour la collection héritage nous avons souhaités n’utiliser que de l’ETA automatique, 2824-2 pour les trois aiguilles et Valjoux 7750 et 7753 pour les chronographes. Utiliser des mouvements Suisse ou avoir recours à notre propre mouvement (Ambre MPB 1000) a été un choix difficile.

Le marché export est très important pour nous, nous avons des clients dans le monde entier, et les mouvements ETA ont une plus forte renommée à l’international. Pourtant des milliers de montres Yema sont déjà équipées de notre propre mouvement. Ce dernier fonctionne très bien. Nous pensons communiquer davantage sur celui-ci à l’avenir et de nouveau l’introduire sur certains modèles de notre collection.

 

Développer des partenariats est-il important pour vous ?

Nos partenariats sont très importants pour le développement de la marque. Cela nous permet à la fois remettre le pied dans le marché et de se refaire connaitre. Yema est connu par un public de passionnés mais moins par la nouvelle génération. Le but est d’à la fois communiquer mais aussi d’avoir des retours pour améliorer la technicité de nos montres.

Depuis 1982, nous sommes en partenariat avec le CNES (Centre National d’Études Spatiales). La Yema Spationaute 1 a voyagé dans l’espace au poignet  de Jean-Loup chrétien et la Spationaute 2 a participé au premier vol orbital franco-américain à bord de la navette Discovery.

Concernant les sports de voile, nous sommes chronométreur officiel de la Route du Rhum. Nous avons créé deux chronographes spécifique régate, un avec le fond gravé et un autre avec l’intégration du logo de la Route du Rhum à 6H00. Nous sommes aussi chronométreur officiel de la Seychelles Regatta. Nous aurons un bateau engagé sur cette régate, avec le skipper Michel Desjoyeaux. Une montre à quartz sera dédiée à cet évènement. Toutes ces montres seront distribuées à partir de début juillet.

Yema Yatchingraf Route du Rhum / Crédit photo : yema.com

Nous avons lancé des modèles en partenariat avec plusieurs clubs automobiles. Par exemple, et c’est une exclusivité puisque la montre n’est pas encore sortie officiellement, la Rallygraf MG Club de France, qui a été dessinée avec un cadran spécifique intégrant le logo du club et un bracelet racing vert Anglais. Son diamètre est de 42mm et elle est équipée d’un mouvement Miyota. Nous avons aussi réalisé une édition limitée à 250 exemplaires avec le club 205 GTI. On y retrouve les fameuses bandes rouges de la voiture tout en gardant l’aspect unique de la Rallygraf. C’est un modèle qui a eu beaucoup de succès et les amateurs ont appréciés de retrouver deux marques qu’ils affectionnent.

Yema Rallygraf MG Club de France
Yema Rallygraf MG Club de France

Nous avons également un partenariat avec l’armée de l’air, basé sur la Superman de 2016 avec notre propre mouvement Automatique MBP 1000. Historiquement, l’armée de l’Air avait déjà choisi cette plongeuse dans les années 1970 pour équiper ses pilotes et aujourd’hui c’est donc un retour aux source mais aussi une continuité et nous sommes ravis d’être associés avec cette institution.

Yema Flygraf Armée de l'Air
Yema Flygraf armée de l’air / Crédit photo : yema.com

 

Pouvez-vous nous parler de vos prochains modèles?

Un projet est en cours de développement, à partir du cahier des charges élaboré par Alex Voyer, ambassadeur de la marque et plongeur professionnel.  Il utilise actuellement la Superman Lagoon dans ses différentes expéditions aussi bien en mer chaude que froide et nous fait de précieux retours qui nous permettront d’améliorer la technicité de nos montres. A ce titre, nous prévoyons donc de concevoir un tout nouveau modèle qui viendra donc compléter notre gamme actuelle.

Yema Superman Lagoon
Yema Superman Lagoon / Crédit photo : yema.com

Un mot pour conclure ?

La collection héritage va s’agrandir au fil des années à venir, c’est ce qui a fait l’histoire et la réussite de Yema mais c’est aussi un moyen et une base solide afin de concevoir de nouveaux modèles spécifiques tout en respectant les codes et l’ADN propre à la marque.


Présentation de la collection Héritage et de la Yema Spacegraf

 

YEMA SUPERMAN HERITAGE

Yema Superman Héritage
Yema Superman Héritage / Crédit photo : yema.com

La Yema superman est le modèle phare de la marque créé en 1963. Equipée d’un bloque lunette breveté à trois heures qui lui donne son aspect distinctif,  elle était tout d’abord dédiée aux professionnels de la plongée. Étanche à 300 mètres et automatique, sa fiabilité en a fait un choix idéal pour les grands explorateurs et alpinistes Français. On la retrouvera entre autres au poignet de Lionel Terray, qui a participé à l’expédition Annapurna au côté de Maurice Herzog. L’armée de l’air choisira aussi la Superman pour équiper ses pilotes.

La réédition reprend des éléments de la première génération (ref 24.11.17) comme la trotteuse « pelle ». On y trouve aussi les index ronds sur fond noir de la version produite à la fin des années 1970 (ref 53.00.16).  Equipée d’un mouvement ETA 2824-2 très fiable, elle affiche un diamètre de 39mm. Disponible en précommande à 949€ avec verre minéral et 1099€ avec verre saphir.

YEMA RALLYGRAF HERITAGE

Yema Rallygraf Héritage / Crédit photo : yema.com

La première Yema Rallygraf est sortie en 1966. Appréciée par les amateurs de courses automobiles, ses sous-compteurs intégrés façon «tableau de bord » lui donnent un style inimitable. La Rallye a été porté par Mario Andretti, pilote émérite Américain. Il est l’un des deux pilotes au monde à avoir gagné des courses à la fois en formule 1, NASCAR , Indycar et WSC.

Pour sa réédition, Yema a choisi de travailler sur la version surnommée « brown sugar» par les collectionneurs. Un travail de deux ans a été nécessaire pour se rapprocher le plus possible du modèle historique. Le cadran marron dégradé est conforme à la version originale, et le détail a été poussé jusqu’à reproduire la teinte exacte des aiguilles.

Yema Rallygraf vintage et nouvelle
Yema Rallygraf vintage (gauche) et prototype de Yema Rallygraf Héritage (droite)

Le traitement des sous-compteurs réagit très bien à la lumière et apporte du relief à l’ensemble.  L’épaisseur du boitier (15.35mm) ne change pas malgré l’intégration d’un mouvement Valjoux 7753 automatique.  Cerise sur le gâteau, on retrouve les drapeaux à damier et la mention « modèle déposé » en dessous du logo. Cette pièce ravira les passionnés de la marque. Disponible en précommande à 2799€ avec verre minéral et 2949€ avec verre saphir.

 

YEMA FLYGRAF HERITAGE

Yema Flygraf Héritage
Yema Flygraf Héritage / Crédit photo : yema.com

Des versions très différentes de Flygraf ont été vendues par Yema, dont un modèle avec un boitier tonneau  possédant une règle de calcul. Le modèle choisi pour la réédition est plus classique. Sorti en 1979, il dispose d’un chronographe 12 heures et d’un indicateur jour/date.  Un beau travail a été réalisé sur le cadran, avec une forme unique entourant le dateur et des sous compteurs. Equipée d’un mouvement Valjoux 7750, la Flygraf Héritage sera disponible en précommande à partir du 25 juin.

YEMA YATCHINGRAF HERITAGE

Yema Yatchingraf Héritage
Yema Yatchingraf Héritage / Crédit photo : yema.com

Depuis 1966, Yema produit la Yatchingraf, spécialement conçue pour les passionnés de régate. Ce modèle était très populaire chez les amateurs Français de sports de voile. Yema est même devenu le fournisseur officiel de la Fédération Française de Yachting à Voile en 1970. La marque a produit six versions de ce chronographe, dont un modèle à guichet avec compte à rebours particulièrement apprécié des collectionneurs.

Le modèle « croisière » de la Yachtingraf avec ses trois compteurs et sa fonctionnalité régate est celui qui a été choisi pour cette réédition. Les couleurs du sous-compteur situé à 3h facilitent la lecture du temps restant avant le départ de la régate. Cet affichage atypique apporte un vrai plus au niveau du style de la montre. Equipée d’un mouvement Valjoux 7752, La Yatchingraf Héritage sera disponible en précommande à partir du 25 juillet.

YEMA SPACEGRAF

Yema Spacegraf GMT
Yema Spacegraf GMT / Crédit photo : yema.com

La nouvelle version de la Spacegraf a été élaborée en partenariat avec le CNES pour la mission spatiale Proxima.  Thomas Pesquet est le 10ème astronaute Français à être parti dans l’espace, d’où la présence d’un X à 10 heures et du logo bleu blanc rouge de la mission. La Spacegraf est équipée d’un mouvement quartz et disponible en version jour/date ou GMT.

Yema vol stratospherique
Capture de la vidéo du vol stratosphérique disponible sur le site de Yema

Yema propose aussi la Spacegraf Edition Spéciale Stratosphère. Comme son nom l’indique, la montre est envoyée dans la stratosphère grâce à un ballon gonflé à l’hélium. Une fois que le ballon éclate autour de 35000 mètres d’altitude, la chute de la montre est freinée par un parachute. Lors du vol, une radiosonde mesure l’altitude et la température, qui seront ensuite gravés sur la montre. Chaque édition est limitée à 20 exemplaires et numérotée. En prime, les clients recevront la vidéo du vol et un certificat individuel, pour 990€ montre incluse.

En conclusion

La marque Yema se recentre sur ses fondamentaux, ce qui fait parfaitement sens tant au niveau de l’histoire de la marque que de la tendance actuelle pour le vintage. La reproduction des modèles anciens pour la collection Héritage est une démarche très intéressante. La grande attention portée aux détails a permis de produire des montres qui semblent être sorties de la manufacture dans les années 1960.

Si cette collection n’est pas la plus abordable, elle plaira aux passionnés de la marque et aux amateurs qui cherchent une pièce distinctive. Yema n’oublie pas de développer de nouveaux modèles, ce qui est indispensable pour pérenniser l’activité et renouveler l’intérêt pour la marque. Les nombreux partenariats permettent d’inscrire le retour de Yema sur le devant de la scène tout en améliorant le développement des futures collections. Espérons que Yema nous réserve de belles surprises à l’avenir et que cette marque Française retrouve son âge d’or.

5 réponses sur “Yema : la renaissance d’une marque emblématique”

  1. Vraiment très content de voir Yema retrouver son prestige..
    J ai tellement rêvé des montres de JL Chrétien.. De la série spationaute Altaïr…
    J ai une sous marine, auto, de 82..
    D une fiabilité incroyable..
    Alors que ma Tissot seastar, auto, est déjà en panne..
    Vivement la Flygraph😎😎

    1. Merci pour votre commentaire, cela fait plaisir de voir que la passion est toujours là! Et félicitations pour la Flygraph!

  2. Enfin Yema revient. Pourquoi ne pas faire des répliques de montres des années 80? Je me souviens qu’il y avait de très beaux modèles, bien que ceux présentés ici sont superbes.

    1. Merci pour votre commentaire. N’hésitez pas à envoyer un message à Yema, la marque est très à l’écoute des passionnés.

  3. Bravo trés belle initiative, j’ai été client par le passé je le serai encore. J’en ai eu trois dont une étanche de voile avec bracelet en tissus synthétique et velcro que j’ai adoré. Malheureusement volée lors d’un cambriolage. Les deux autres fonctionnent toujours parfaitement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.